Odyssée

Par Fabio Visintin
Ce projet a été financé avec succès
100% complété 100%
194
40.000 €
24/05/2016

"Ce projet raconte l’Odyssée d’Homère uniquement à partir d’images ordonnées en une séquence logique, sans texte ni dialogue. L’objectif est de développer une chronique visuelle simple et compréhensible, à fort impact émotionnel  en recourant aux différentes solutions de montage que propose la bande dessinée. Les images offrent  une interprétation poétique du récit homérique, avec toute la fascination, les significations que cette grande oeuvre a accumulé au fil du temps. L’intention est ici de créer une lecture purement visuelle qui s’écoule comme un long rêve dont on peut profiter les yeux ouverts".

Fabio Visintin

espagnol, anglais, français et italien.

septembre 2017

Tout ou rien

Représenter, au seul moyen de l’image, l’Odyssée, sans doute le poème le plus connu de l’Antiquité, peut paraître contradictoire.

L’Odyssée décrit en effet les aventures d’un héros dont la principale caractéristique (en plus de la ruse) est l’usage de la parole, sa capacité à conter ses propres exploits, convaincre et charmer par le langage tous ceux avec lesquels il entre en contact, qu’ils soient hommes ou dieux.

Le vieil Anténor, dans le chant  III de l’Iliade,  se souvient avoir accueilli Ulysse dans sa demeure quand Grecs et Troyens essayaient d’entamer des négociations de paix. Il le décrit ainsi:

Il était immobile, il regardait par en-dessous, les yeux fixés au sol. On aurait dit qu’il ne savait pas quoi dire. Il semblait comme  prisonnier de sa colère ou complètement fou. Mais lorsque de sa poitrine sortait une voix profonde qui prononçait des paroles semblables à des flocons de neige en hiver, aucun homme n’aurait osé défier Ulysse, personne n’aurait osé s’arrêter à son apparence.

Le roi d’Ithaque avait la magie du verbe. Comment transformer en mots  ces « flocons de neige » sans les dénaturer? C’est ce qui m’a poussé à choisir le silence et l’enchaînement d’images comme la forme idéale pour donner le jour à cette histoire. Une histoire au sein de laquelle la mer et la solitude tiennent une place si importante.

Le récit (qui n’utilise pas le texte écrit comme sous-titre ni comme dialogue) s’appuie exclusivement sur le montage d’images entrelacées en une séquence logique.

Ceux qui connaissent déjà l’histoire de l’Odyssée apprécieront la manière dont certains épisodes ont été interprétés.

Ulysse est un homme qui est allé au-delà de ses limites, le seul qui soit entré de son vivant au royaume d’Hadès et en soit revenu, le dernier grand héros qui s’adresse aux dieux comme s’ils étaient ses semblables. Au fil des siècles la figure légendaire d’Ulysse s’est étoffée avec parfois des significations contradictoires. Dans l’Antiquité certains croyaient qu’il était le fils de Sisyphe, d’autres qu’il était rusé au point de tromper la mort elle-même.  Sa lignée met l’accent sur l’esprit pirate et menteur d’Ulysse. Enfin Ulysse signifie en grec “Le Détesté” (à cause de la haine que lui vouaient ses adversaires et ennemis qui, à l’image de Poséidon, le dieu de la mer, furent vaincus et trompés). A l’inverse Dante (dans la Divine Comédie), le décrit comme un héros herculéen qui franchit les colonnes d’Hercule par amour pour la sagesse « en quête de vertu et de connaissances ».

L’Odyssée d’Homère (celle à laquelle je me réfère dans ma version) présente un personnage qui, sans cesser d’être un “héros”, reste essentiellement un homme mu par un seul désir: “rentrer chez lui” pour retrouver son épouse, son fils, son palais, sa terre.



C’est un personnage étonnamment moderne, le prototype de ces nombreux antihéros auxquels nous  ne cessons de nous identifier.

Au cours de son périple, Ulysse fait la rencontre et tombe amoureux de femmes attirantes, de déesses aussi belles que dangereuses: la nymphe Calypso (en grec “celle qui dissimule”) qui après l’avoir sauvé du naufrage le maintiendra en exil forcé sur l’île d’Ogygie; la mystérieuse magicienne Circé, blonde fille d’Hélios et nièce de Médée, puissante magicienne passée maître dans le pouvoir des plantes; la jeune princesse Nausicaa, fille d'Alkinoos, roi des Phéaciens, qui recueille le naufragé lorsqu’il s’échoue sur l’une des plages de son royaume; Athéna, déesse qui apparaît à maintes reprises, sous différentes formes et qui le protège toujours telle une marraine bienveillante et finalement Pénélope, son épouse et reine qu’il n’a de cesse de retrouver.

Outre les dieux, Ulysse rencontre au cours de ses voyages de nombreuses créatures fantastiques: les sirènes, les âmes des défunts du royaume d’Hadès, Charybde et Scylla (deux horribles monstres marins qui règnent sur ce qu’on appellera plus tard le détroit de Messine) et finalement le cyclope Polyphème, le fils cannibale et monstrueux de Poséidon.



Après tant d’adversité, quand il parvient  enfin à rentrer dans sa patrie, Ulysse n’est pourtant pas au bout de ses épreuves: il devra affronter les prétendants venus à Ithaque réclamer la main de Pénélope, que tous croient veuve. L’irrespect que subit sa femme, son fils,  la dilapidation de ses biens vont attiser la colère du héros: sa vengeance sera aussi terrible qu’implacable.

Il est difficile de croire que tout ce que raconte l’Odyssée  se soit déroulé dans la seule mer Méditerranée. Comme l’a déjà signalé dans l’Antiquité Philostrate: "Pensez-vous réellement qu’un homme aussi rusé qu’Ulysse ait pu se perdre pendant 10 ans sur une mer aussi vaste qu’un étang?".

La route empruntée par Ulysse s’enfonce dans l’irréel. C’est un voyage loin du monde des hommes, dans des univers parallèles.

Les lieux dans lesquels se déroule l’histoire (tout en conservant la mémoire des îles de la Méditerranée) sont des lieux fantastiques, images fascinantes qui constituent la toile de fond des principales étapes de la chronique.

"Dans ma nouvelle graphique, je souhaite que les images transmettent ce que 
les mots ne peuvent décrire sans atténuer ni banaliser.

Je veux montrer les regards, les costumes, le reflet des incendies, les vagues

et les abîmes où règne Poséidon.

Je veux dessiner les dieux païens et à travers leur apparence mettre en lumière
tout leur pouvoir, leur folie et tout le mystère qu’ils recèlent.

Je désire transmettre les trésors qui sont la mémoire des civilisations enfouies.

Je veux que le lecteur soit transporté dans une ère antique profonde et primitive,
entraîné dans un rêve inscrit dans une époque légendaire.

Je souhaite l’impliquer dans une expérience suggestive et que ce soit sa propre
imagination qui crée les dialogues qui rappelleront la poésie d’Homère".
 
Fabio Visintin
 

Galerie de récompenses

 

Spaceman Project comme l’auteur savons ce qu’un travail de qualité représente en termes d’efforts. Nous y sommes préparés. Nous sommes des amoureux de la bande dessinée et nous avons décidé de l’élever à un niveau jamais encore égalé. Un niveau où lecteurs, auteurs, éditeurs et libraires deviendraient les protagonistes. Pour ce faire nous avons accordé une attention particulière au moindre détail et le budget de cette campagne a été adapté à la qualité de l’offre que nous vous proposons.

Le délai de réalisation pour cette oeuvre au maximum est estimé à 15 mois.

Dernier point et non des moindres, toutes les illustrations qui sont présentées dans cette campagne sont provisoires et susceptibles d’être modifiées lorsque l’objectif sera atteint et l’oeuvre en cours de fabrication. Ces modifications affecteront essentiellement les images de couverture, elles ne porteront en aucun cas sur l’histoire, le format de l’oeuvre ou les contreparties proposées (qui resteront inchangés). Le projet que nous proposons et c’est logique, est un projet vivant, un projet en devenir. La créativité n’a pas de limite et nous sommes convaincus que nous ne devons cesser de l’améliorer. C’est l’engagement de qualité que nous avons conclu avec nos lecteurs.

  • auj.
  • 10 avril 2018

    ¡ODISEA YA ESTÁ IMPRESO!

    par Spaceman Project

    El nuevo cómic de Fabio Visintin ya es una realidad y es maravilloso poder disfrutar del arte de cada una de sus páginas.

    A partir de la próxima semana empezaremos a enviar los ejemplares a todos los patrocinadores, que tardarán en llegar entre 2 y 4 semanas, dependiendo del páis de destino.

    El día 18 de abril cerraremos los archivos con las direcciones de envío. Si tienes que actualizar la información de entrega, puedes hacerlo en tu área de usuario entrando en la recompensa y siguiendo esta ruta:

    Ver los detalles de esta aportación / Dirección de envío / Editar

    Esperamos que el resultado de dos años de trabajo te encante tanto como a nosotros.

    contact@spacemanproject.com

    Lire la suite
  • 7 février 2018

    ODISEA, de Fabio Visintin, ¡está preparado para entrar en imprenta!

    par Spaceman Project

    Con gran placer comunicamos que el diseño editorial del cómic está finalizado y el día 19 de febrero enviaremos los documentos a la imprenta (es cuándo tenemos la fecha reservada). El proceso de producción dura entre 4 y 6 semanas. Una vez que recibamos los libros en nuestro almacén, empezaremos a realizar los envíos a los todos patrocinadores, el tiempo de entrega es de entre 7 y 15 días. Después de eso, los libros estarán disponibles en las tiendas.

    Agradecemos enormemente la paciencia y apoyo por tu parte. El trabajo sobre los materiales requirió un tiempo extra, aproximadamente 2 meses, para poder dejar la obra a la altura del autor, quién ha realizado una maravillosa historia con un dibujo precioso.

    Esperamos que el resultado sea de tu agrado y quedes tan contento como nosotros.

    Lire la suite
  • 23 octobre 2017

    ODYSSEY / STATE OF THE PROJECT

    par Spaceman Project

    Fabio Visintin finalised the creative part and we received all the artwork the 7th of September. We are now in the layout and design phase. 

    This project is suffering a delay in design and preproduction so we need to postpone the release date to November-December 2017 approximately. 

    Lire la suite
  • 28 avril 2016

    Exclusive gift for the backers of ODYSSEY

    Thank you for backing comics Spaceman Project!

    For all of you that have supporting Fabio Visintin's project, we are rewarding you with an exclusive print of the characters ODYSSEY

    The print is a one side, measuring 14,8 x 21 cm

  • 13 avril 2016

    ODYSSÈE de Fabio Visintin commence sa campagne de crowdfunding aujourd’hui!

    Soutenir le crowdfunding! Période de campagne: 13 Avril - 23 Mai

    "Ce projet raconte l’Odyssée d’Homère uniquement à partir d’images ordonnées en une séquence logique, sans texte ni dialogue. L’objectif est de développer une chronique visuelle simple et compréhensible, à fort impact émotionnel  en recourant aux différentes solutions de montage que propose la bande dessinée. Les images offrent  une interprétation poétique du récit homérique, avec toute la fascination, les significations que cette grande oeuvre a accumulé au fil du temps. L’intention est ici de créer une lecture purement visuelle qui s’écoule comme un long rêve dont on peut profiter les yeux ouverts".

    Fabio Visintin
  • 13 avril 2016

    Lancement du projet

Fabio Visintin

Bibliografia Fabio Visintin

Fabio Visintin nasce a Venezia nel 1957, città nella quale tuttora risiede.

Dopo aver frequentato il Liceo artistico si iscrive all’Università di Architettura e contemporaneamente intraprende la carriera di illustratore ed autore di fumetti.

Pubblica le prime storie sulle pagine di Alter Alter, storica rivista edita da Rizzoli ed in seguito su testi di altri autori disegna due libri a fumetti per l’editore Ottaviano.

Decide di dedicarsi completamente alla professione di illustratore e abbandona gli studi universitari.

Inizia la collaborazione con Frigidaire la storica rivista creata da Scozzari, Pazienza e Sparagna e su Frizzer (supplemento interamente dedicato al fumetto) pubblica parecchi suoi racconti . Collabora inoltre con agenzie e studi di grafica e illustra numerosi testi per l’editoria scolastica per quasi tutti gli editori di settore.

Inizia la sua collaborazione con Alex Randolph celebre inventore di giochi da tavolo per il quale visualizza e illustra parecchi giochi editi nel mercato tedesco e in quello americano oltre al libro per bambini “Detective Nosy” pubblicato dalla Hamish Hamilton di New York e poi venduto e tradotto in numerosi paesi.

Grazie al suo segno eclettico che gli consente di passare facilmente da produzioni riservate ad un pubblico adulto ad altre riservate ai ragazzi inizia a collaborare con quasi tutti gli editori specializzati nel settore per i più piccini.

Crea libri per gli editori: Piccoli, Coccinella,Fabbri,Giunti,De Agostini, Happy Books, ecc..

In questo periodo realizza alcuni libri per l’editore Piccoli nei quali appaiono in embrione quelli che ripresi in una versione  a fumetti diventeranno una serie molto conosciuta ed apprezzata sulle pagine del Corriere dei Piccoli della fine degli anni 1980: “I Cuccioli”.

Sempre per il Corriere dei Piccoli con cui collabora molto intensamente dal 1987 al 1994 produce anche un’altra serie: “Nella Foresta Incantata” della quale realizza 3 lunghe storie avventurose a Puntate.

Dopo la chiusura della testata riprende a collaborare con studi e agenzie grafiche ed inizia il sodalizio con l’editore Marsilio del quale diviene il principale illustratore delle cover della collana Giallo-mistery “Le farfalle”. Collaborazione che prosegue ed ha raggiunto e superato le 100 cover realizzate.

Anche se in maniera più saltuaria torna per passione a pubblicare storie a fumetti, prima sulla rivista Blue e in seguito, occasione molto importante e significativa, realizza una serie di racconti per la rivista Animals, racconti che raccolti in un volume intitolato: ”Natali Neri” arricchito da un racconto inedito gli valgono lo scorso anno alcuni significativi riconoscimenti:

Premio Micheluzzi al Comicon di Napoli 2015 e premio Gran Guinigi a Lucca Comics 2015.

Volume inoltre selezionato dal circuito bibliotecario di Roma come uno dei migliori 16 libri editi nel 2015 per concorrere al premio  “Biblioteche”.

Il suo approccio appassionato e autoriale al fumetto gli fa realizzare opere sempre molto particolari, sia per contenutii che per modalità produttive, è in questa prospettiva che vanno inserite la Grapich Novel “Vita Amori e avventure veneziane di Messer Gatto con gli Stivali”  trasposizione  integrale a fumetti di un dramma radiofonico di Angela Carter edito da Marsilio e “L’Isola” Graphic Novel liberamente ispirata alla Tempesta di Shakespeare edito da RoundMidnight edizioni.

Partecipa al Libro e alla mostra : “Archeomafia, Storie d’Arte e di Misfatti” per Lega Ambiente e Commando Carabinieri Tutela Patrimonio Culturale e  su testi di Silvano Mezzavilla illustra l’episodio “Ex Libris” poi esposto alla mostra tenutasi all’Istituto Nazionale per la Grafica di Roma sotto l’alto patronato del Presidente della Repubblica.

Su testi di BrunaMaria Dal Lago realizza il libro edito da Giunti Progetti educativi e dal Museo di cultura Ladina di Vigo di Fassa: “Il Regno dei Fanes”, sempre con la Dal Lago inventa e illustra il gioco “Creature Leggendarie dell’ Alto Adige” Premio autori da scoprire regione Alto Adige.

Vince il premio “Soligatto” per le illustrazioni del libro di Roberto Piumini:” Dei ed Eroi dell’Olimpo” edito da Mondadori, casa editrice per la quale realizza numerosi titoli.

Attualmente all’attività nel campo editoriale si sono aggiunti anche il disegno di stoffe, e la produzione di quadri.